Monde Public

Toute l’actualité du monde public

L’exonération totale et définitive de taxe professionnelle pour les investissements réalisés entre le 23 octobre 2008 au 31 décembre 2009 représenterait un surcoût de 2 milliards d’euros pour l’Etat sur 3 ans

Selon un rapport du sénateur Philippe Marini l’exonération totale et définitive de la taxe professionnelle pour les investissements réalisés entre le 23 octobre 2008 et le 31 décembre 2009 annoncée par le chef de l’Etat le 23 octobre dernier engendrerait un surcoût de 2 milliards d’euros pour l’Etat sur 3 ans.

Les investissements concernés ne seront pas inclus dans l’assiette de la taxe professionnelle. Le manque à gagner pour les collectivités territoriales sera compensé par l’Etat.

Le gouvernement a évalué le coût de cette mesure à 1 milliard d’euros en année pleine, “ce qui semble vraisemblable”, selon le rapporteur.

Cependant, le rapport relève que du fait de l’exonération permanente des investissements réalisés en 2009, un “surcoût” apparaîtrait pour l’Etat par rapport au dégrèvement pour investissements nouveaux (DIN), “de l’ordre de 0,3 milliard d’euros en 2012, 0,7 milliard d’euros en 2013 et 1 milliard d’euros à compter de 2014.”

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.