Monde Public

Toute l’actualité du monde public

Les Présidents de Région se prononcent pour une véritable République décentralisée

A l’occasion de son congrès annuel, qui se tenait les 4 et 5 décembre à Caen, l’Association des régions de France (ARF) s’est prononcée pour une “véritable République décentralisée”.

En effet, les présidents de Région ont adopté une déclaration commune dans laquelle ils “réaffirment unanimement : leur détermination à défendre le fait et l’institution régionale, leur exigence d’être véritablement associés à tous les travaux et toutes les réflexions concernant une réforme des territoires, leur totale opposition à toute modification du mode de scrutin régional qui apporte stabilité et visibilité à la région, leur combat en faveur d’un acte III de la décentralisation et d’une véritable République décentralisée, leurs attentes en matière de réforme de la fiscalité locale.”

Par ailleurs, ils estiment que “l’avenir des régions et de l’ensemble des collectivités territoriales ne saurait être pris en otage par des considérations politiques et la volonté de revanche sur le scrutin de 2004. Pour autant, la France a besoin d’un vrai débat sur la clarification des compétences de l’Etat et des collectivités locales.” et qu’un “vrai débat suppose cependant que l’on arrête de mentir aux Français. Les présidents de région n’acceptent pas de lire, presque tous les jours, des mensonges et des approximations sur l’explosion des dépenses des collectivités.”

Les Présidents de Région s’opposent aussi “à l’idée d’une suppression des assemblées départementales. “ ainsi qu’ “à la création d’une structure fusionnant les régions et les départements, notamment par le biais d’une fusion des mandats de leurs élus, ce qui serait à l’opposé de ce qui se fait dans la très grande majorité des Etats européens.”

Enfin, ils “rappellent l’urgence d’une réforme de la fiscalité locale dont l’objectif est d’en améliorer la lisibilité pour les contribuables, et de permettre une véritable autonomie financière des collectivités locales.”

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.