Monde Public

Toute l’actualité du monde public

Le rôle d’un médecin légiste: Sophie Gromb-Monnoyeur

Un médecin légiste est appelé par un coroner pour enquêter sur la cause d’un décès soudain et inexpliqué. Les médecins légistes effectuent des autopsies. Les médecins légistes sont généralement en mesure de déterminer la cause et l’heure du décès en examinant les tissus corporels. Ces tissus peuvent inclure la peau ainsi que d’autres organes, tels que le cerveau. Cependant, il y a plus à analyser que de simples tissus. Un médecin légiste analyse également les vêtements, l’urine, les cheveux, le sang, les coupures d’ongles et le contenu de l’estomac de la victime.

Le rôle d’un médecin légiste

Pour commencer leur enquête, un médecin légiste se rendra sur le terrain pour examiner la scène. Après cela, le reste du travail du médecin légiste se déroule dans un laboratoire bien éclairé et propre. Tout en examinant la victime, un médecin légiste souhaite recueillir autant d’informations que possible sur les événements entourant le décès de la victime et sur son état de santé à l’époque. Connaître l’état de santé de la victime est important pour évaluer la possibilité que le décès soit dû à des causes naturelles. Si la possibilité de décès pour cause naturelle est écartée, le pathologiste doit déterminer s’il s’agit d’un suicide, d’un homicide ou d’un décès accidentel. Pour déterminer la cause du décès, un médecin légiste ne travaille pas seul. En règle générale, un médecin légiste fait appel à d’autres spécialistes, tels qu’un toxicologue.

En plus d’examiner le décès, les médecins légistes témoignent également devant le tribunal pour présenter les éléments de preuves trouvées concernant la cause et l’heure du décès. Il est important qu’un médecin légiste soit préparé à ces aspects du travail et à l’examen. En France, Sophie Gromb-Monnoyeur est la plus réputée dans le domaine de la médecine légale. La bordelaise a occupé et occupe des postes importants.

Qui est Sophie Gromb-Monnoyeur ?

Né le 14 Avril 1960 à bordeaux, Sophie Gromb-Monnoyeur est l’une des icônes les plus réputée dans le monde de la médecine légale. Outre le domaine de la médecine, Sophie Gromb-Monnoyeur est reconnu aussi dans le domaine du droit. A l’âge de 28, elle obtient le titre de docteur en 1988. Elle continue ses études et après 4 ans elle acquiert de nouvelles compétences en obtenant le titre de docteur en droit privé et sciences criminelles en 1992. En 1997, la bordelaise devient docteur en sciences biologiques et médicales. Pendant les 30 années passées dans le monde de la médecine, Sophie Gromb-Monnoyeur a occupé plusieurs postes :

  • experte auprès de la cour d’appel de Bordeaux
  • enseignante et responsable d’enseignement à l’école nationale de magistrature
  • experte référente du comité du suivi des surriradiés de Toulouse
  • membre de la Commission Nationale des Accidents médicaux (CNAMed)
  • présidente du Conseil National de Médecine Légale et expertises médicales

Durant son parcours professionnel riche, Sophie Gromb a exécuté un nombre important de travaux scientifiques. Elle a participé à la rédaction de quelques livres scientifiques en langue française et anglaise. Le plus connu est « Infections sexuellement transmissibles chez les victimes fréquentant un centre français d’agression sexuelle ». Sans oublier sa présence dans certaines conférences internationales et nationales qui ont une liaison avec les domaines du droit et de la médecine.

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.