Monde Public

Toute l’actualité du monde public

Les points à retenir sur la collecte des encombrants à Paris

Depuis quelques années, la mairie fait le nécessaire pour préserver l’environnement à Paris. L’objectif consiste à séduire plus de touristes même si la ville a connu le chiffre record avec 33, 8 millions de visiteurs en 2017. Pour parvenir à cette fin, la propreté de la capitale est de rigueur. À part le balayage des trottoirs et la mise en place des centaines de sanisettes, la municipalité encourage les citadins à se débarrasser des objets volumineux qui existent à  la maison.

Les démarches à suivre pour bénéficier des services d’un professionnel

Dans les vingt arrondissements de Paris, quelques prestataires offrent leurs services pour aider les particuliers à se débarrasser des encombrants. Grâce à cette politique, tout un chacun sort gagnant-gagnant, puisque les foyers peuvent avoir plus d’espace chez eux. Quant aux entreprises, la collecte leur permet de récupérer les objets afin de les revendre après.

Pour bénéficier de l’enlèvement d’encombrants Paris 20, il est recommandé de prendre un rendez-vous avec les agents qui se chargent de l’opération. Cela peut se faire par téléphone, mais il est également envisageable de consulter leurs sites internet.

Lors de l’entretien avec le responsable, l’organisme explique à son interlocuteur les différentes conditions du ramassage. Il souligne que les encombrants englobent plus particulièrement les meubles comme les appareils électroménagers, les literies, l’équipement du jardin, l’outillage, les vieux jouets et les déchets du bricolage familial. À l’inverse, le personnel ne prend pas en compte certains objets comme les batteries, les  déchets du chantier, les gros cartons et les  pneus. Il faut mentionner la date précise ainsi que l’heure du passage. Le particulier doit respecter le rendez-vous en déposant les objets sur le trottoir.

Les autres informations essentielles sur la gestion des encombrants à Paris

Lors de la pose des encombrants, il ne faut surtout pas barrer les passages des piétons. Il faut respecter le rythme de la vie quotidienne sans gêner les gens.

Le particulier est obligé de respecter la date communiquée, sinon, il est amené à payer les amendes convenues. Si la personne règle tout de suite ou dans  45 jours ces dernières, elles coûtent presque 35 euros. Dans le cas contraire, le particulier doit verser 75 euros. De ce fait, il est recommandé de se conformer aux différentes conditions du tri et au rendez-vous fixé.

L’organisme qui s’occupe du ramassage est un spécialiste. Les agents sont bien équipés lors de l’exécution de leurs missions. Toute l’équipe est à la fois compétente et expérimentée pour jouer ses rôles correctement. Certaines institutions privées réalisent même une étude sur terrain pour établir les devis avant d’intervenir.

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.