Monde Public

Toute l’actualité du monde public

Le RMI cède sa place au RSA

La loi sur le Revenu de solidarité active (RSA), définitivement adoptée par le Parlement jeudi dernier, est promulguée aujourd’hui, remplaçant jour pour jour, 20 ans plus tard, celle de 1988 créant le RMI.

Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la pauvreté, a indiqué sur France inter que le RSA était “la continuité d’un principe acquis il y a 20 ans, selon lequel personne dans ce pays ne doit dépendre uniquement de la charité publique ou privée mais de droits, et ça il ne faut jamais le remettre en cause”. En promulguant la loi le 1er décembre, “nous avons voulu honorer les créateurs du RMI créé le 1er décembre 1988″, a ajouté le haut commissaire aux Solidarités actives.

Avec le RSA, une personne qui ne travaille pas continuera à toucher un revenu minimum égal au RMI actuel, soit 447,91 euros. Les personnes qui retrouvent un travail percevront, sauf exceptions, un complément de revenus plus intéressant et de plus longue durée avec le RSA qu’avec le RMI. Il est pour ceux qui ne travaillent pas un revenu minimum et pour ceux qui travaillent un complément de revenu. Le RSA est à la fois un moyen de garantir que le retour au travail procure des revenus supplémentaires et un puissant instrument de lutte contre la pauvreté.

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.