Monde Public

Toute l’actualité du monde public

La région Centre lutte contre le décrochage scolaire

Reconnue pilote dans la lutte contre le décrochage scolaire par Martin Hirsch, la Région Centre place trois projets dans le programme national d’expérimentation mené par le Haut commissariat. Une véritable reconnaissance du travail accompli.

C’est devant Martin Hirsch, François Bonneau et un hémicycle de l’Hôtel de Région plein à craquer que Fanny a raconté son histoire. Un parcours « à la fois atypique mais parfaitement emblématique de ce que nous cherchons à atteindre explique le Président de la Région. Il faut des parcours d’enseignement adaptés aux projets de chacun, toujours plus de passerelles entre les filières… enfin, que tout soit mis en place pour lutter activement contre le fléau du décrochage scolaire ! »

Comme une reconnaissance !

Si le Haut commissaire aux solidarités actives contre la pauvreté et à la jeunesse a fait le déplacement à Orléans, ce n’est pas un hasard ! Les dispositifs menés depuis plusieurs années dans le Centre, auprès de la jeunesse, en font aujourd’hui une région pilote en matière d’accompagnement des jeunes en difficulté.

Pour rappel, en France, ce sont plus de 120 000 jeunes qui sortent du système scolaire sans diplôme… « Une situation inacceptable qui, parfois, coupe de la société ou peut très négativement marquer une vie… » Aussi, vendredi 10 juillet, Martin Hirsch a signé une Convention de Mobilisation pour l’Insertion des Jeunes en région Centre ; il reconnaît en cela la créativité et le chemin parcouru par le Conseil régional quand la convention créera une coopération renforcée de tous les acteurs de l’éducation, de la formation et de l’insertion des jeunes.

Par ailleurs, trois projets proposés par la Région, au titre du Fonds d’expérimentation pour la jeunesse, ont été retenus par le Haut commissariat qui les financera à hauteur de 961 000 € : « Assure ton année ! » qui lutte contre le décrochage en formation tout au long de l’année, « Etoile + », réseau d’information sur l’orientation (etc.) et, enfin, « Visa compétences jeunes » qui leur permettra d’aller vers un vrai et solide projet d’emploi.  « Une expérience à laquelle nous tenons comme à la prunelle de nos yeux, explique Martin Hirsch. Elle sera menée chez vous pour ensuite être généralisée au niveau national. »

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.