Monde Public

Toute l’actualité du monde public

ICY, le nouvel outil de surveillance des marchés de l’AMF

Les abus de marché constituent un véritable enjeu pour l’AMF, l’autorité des marchés financiers. En la matière, l’institution s’est donné les moyens depuis maintenant plusieurs mois de mettre en œuvre une véritable stratégie pour enrayer ce fléau. Dernier élément en date, la mise en place d’une nouvelle plateforme de surveillance des marchés, dont le nom est ICY depuis le début de l’année 2018.

Répondre à l’évolution des marchés financiers



 La crise financière de 2008, tout comme la montée en puissance du trading algorithmique a justifié la mise en place de cette plateforme de surveillance et de contrôle afin de faire face à l’augmentation exponentielle de la volumétrie des transactions financières. Elle s’inscrit en ce sens à la volonté de l’Union Européenne d’encadrer l’activité des marchés financiers et du lutter contre la corruption, notamment à travers la mise en place de la directive MIFID2.
L’autorité des marchés financiers renforce ainsi son arsenal depuis le 3 janvier 2018 avec cette plateforme qui est avant tout un instrument de récolte des données basé sur le principe de la technologie « BigData ».

De nombreux tests pour assurer son opérationnalité

Avant d’être mise en place, la plateforme a fait l’objet de nombreux tests afin de pouvoir confirmer que sa puissance de calcul lui permettait de pouvoir recueillir de manière fluide tous les flux réglementaires que ce soit dans une dynamique d’émission ou de réception. D’autre part, ce sont aussi de nombreuses institutions financières qui ont dû mettre en place une série de tests pour vérifier la bonne adéquation de leurs propres systèmes d’information avec la plateforme ICY, et ce dès l’été dernier.
Ainsi, ICY va avoir pour but de récolter les déclarations de transactions, sachant que ces dernières ont récemment été réformées dans leur nombre et leur contenu par le nouveau cadre législatif mis en place par l’Union Européenne (MIF2). Le calendrier des tests a d’ailleurs été mis en place afin que le logiciel soit opérationnel avant l’entrée en application de la réforme.

Harmoniser la surveillance à l’échelle de l’Europe

Comme le rappelle le site d’actualité bancaire et financier detective-banque.fr, l’autorité des marchés financiers a aussi œuvré pour que son dispositif technologique soit aussi capable de pouvoir échanger ces informations avec les autres régulateurs en Europe notamment à travers le système TREM. Le but étant de pouvoir renforcer le contrôle et la surveillance vis-à-vis des transactions financières en partenariat avec les autres pays européens et ne pas se cantonner à l’activité française.
Toutes les informations récoltées par l’autorité des marchés financiers vont ainsi constituer une base de données très intéressante, notamment à travers la mise en place d’un système d’alarme afin de détecter les comportements suspects et les démarches frauduleuses. En étant capable de pouvoir traiter énormément d’informations simultanément et de pouvoir puiser dans une base de données qui grandit à chaque seconde, l’activité des intervenants de différents marchés financiers pourra donc être analysée en temps réel. ICY constituera autant un instrument d’anticipation que d’alerte concernant toutes irrégularités.
Enfin, la plateforme sera aussi capable d’analyser les données qui ont été jusque-là récoltées avant la mise en place du logiciel par l’autorité des marchés financiers afin de vérifier si des irrégularités non détectées ont eu cours ces dernières années.
Une large campagne de communication a été mise en place auprès de l’ensemble des acteurs financiers afin de sensibiliser sur la nécessité de renforcer leur contrôle des processus d’investissements et de transactions. La plateforme sera donc un outil de surveillance très innovant et dotée d’une puissance importante puisque l’AMF estime qu’elle sera capable d’analyser plus de 1,5 milliard de compte-rendus de transactions et prévoit que le nombre d’alertes générées dépassera les 35 000 par an.

Laissez nous un commentaire !

Nous ne publierons pas votre adresse email.